Montréal prête pour la canicule: Plante

La mairesse Valérie Plante a déclaré mercredi à Environnement Canada que Montréal surveillait les températures et était prête à déployer des mesures d'urgence si nécessaire.

Les autorités de la santé publique mettent tout en œuvre pour protéger les personnes vulnérables et éviter que les conséquences de la vague de chaleur de l’été dernier, lors de la mort de 66 personnes, ne se répètent, a-t-elle déclaré.

"Je tiens à rassurer la population sur le fait que nous sommes actuellement en alerte pour une éventuelle vague de chaleur extrême et que nous sommes prêts à intervenir si nécessaire", a déclaré Plante lors d'une conférence de presse à l'hôtel de ville.

«Toutes les parties prenantes de l'agglomération montréalaise, y compris les municipalités indépendantes et les arrondissements, travaillent en étroite collaboration pour assurer le bien-être et la sécurité de tous les Montréalais», a-t-elle ajouté.

Environnement Canada prévoit des maxima de 32 ° C mercredi, de 33 ° C jeudi et de 34 ° C vendredi, chutant à des minimums respectifs de 21 ° C, 24 ° C et 21 ° C, du jour au lendemain.

C’est un peu moins que le minimum requis pour déployer des mesures d’urgence, selon l’organisation de protection civique de Montréal, qui affirme que c’est une vague de chaleur lorsque l’une des deux conditions suivantes est remplie:

– la température moyenne maximale atteint ou dépasse 33 ° C pendant trois jours consécutifs et la température minimale atteint ou dépasse 20 ° C.

– la température moyenne minimale atteint ou dépasse 25 ° C pendant deux nuits consécutives.

Le plus important est de protéger les personnes les plus vulnérables à la chaleur.

Le Dr David Kaiser, responsable de la santé environnementale et des modes de vie sains à la Direction régionale de la santé publique, a déclaré que le plus important était de protéger les personnes les plus vulnérables à la chaleur: les aînés, les personnes souffrant de maladies chroniques ou de problèmes de santé mentale et les enfants sous.

L'année dernière, les pompiers et la police ont visité 40 000 maisons pour surveiller les personnes vulnérables.

Cette année, les autorités de santé publique s'attachent à mieux cibler les visites à domicile afin de s'assurer qu'elles atteignent les personnes qui ont le plus besoin d'aide, a déclaré Kaiser.

«Nous voulons mieux cibler les lieux et les personnes», a-t-il déclaré.

Les visites se concentreront sur les bâtiments anciens tels que les maisons de chambres sans climatisation et sur les quartiers du centre-ville dépourvus d'espaces verts permettant de lutter contre les îlots de chaleur, a-t-il déclaré.

Le service de santé publique a créé un registre d'adresses déjà identifiées par les pompiers et la police, ainsi que par des volontaires fournissant des services tels que la popote roulante, a-t-il déclaré.

Cette liste, qui n'est pas publique, est constamment affinée alors que les secouristes surveillent les personnes vulnérables, a-t-il déclaré.

Les autorités de santé publique envisagent également de suivre l'exemple de Paris, qui conserve une liste auto-déclarée de personnes particulièrement vulnérables aux températures élevées, telles que les personnes âgées ou les personnes souffrant de problèmes respiratoires, qui peuvent s'inscrire par téléphone.

Les autorités consultent les personnes inscrites sur la liste par téléphone, donnent des conseils sur la façon de se calmer et envoient de l'aide médicale si nécessaire.

«C’est un modèle que nous trouvons intéressant», a déclaré Kaiser.

Le chef de l'opposition, Lionel Perez, a appelé la ville à adopter sans tarder le système parisien. Il a également exhorté les autorités sanitaires à déployer le plan d'urgence en cas de canicule sans attendre que les températures répondent aux critères officiels.

Le plan d'action a été déployé trois fois dans le passé.

Le plan d'action a été déployé à trois reprises dans le passé: en 2010, 2011 et 2018.

Cependant, Kaiser a déclaré qu’il n’améliorait pas les résultats du déploiement du plan d’urgence avant que cela soit nécessaire, car la mortalité n’augmente qu’après deux ou trois jours de chaleur intense.

"Cela ne veut pas dire que rien ne soit fait", a-t-il déclaré. Même avant que les températures atteignent des niveaux critiques, il est important de prendre des mesures pour vous protéger et protéger les personnes vulnérables que vous connaissez, a-t-il noté.

Voici quelques conseils pour faire face à la chaleur:

  • Buvez de l'eau régulièrement, sans attendre d'avoir soif. Assurez-vous que les enfants boivent beaucoup d'eau.
  • Passez deux à trois heures par jour dans un environnement frais, idéalement avec la climatisation.
  • Réduire l'effort physique.
  • Ne laissez jamais un enfant seul dans une voiture ou dans une pièce mal ventilée.
  • Restez en contact avec les membres de votre famille et les autres personnes âgées ou malades que vous connaissez.

Laurence Houde-Roy, porte-parole du bureau du maire, a expliqué Laurence Houde-Roy, qui décide de prolonger les heures de baignade et de pataugeoire. Côte-des-Neiges — Notre-Dame-de-Grâce a émis un avis précisant que les deux piscines extérieures de l’arrondissement resteraient ouvertes jusqu’à 20h. et pataugeoires jusqu'à 19h30 (Martin Luther King Park) ou 20h (Parc Trenholme).

en relation

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*