Centre de ressources sur les coronavirus – Harvard Health

Alors que le coronavirus se propage, de nombreuses questions et quelques réponses

La propagation rapide du virus à l'origine du COVID-19 a déclenché une alarme dans le monde entier. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que cette flambée de coronavirus à propagation rapide était une pandémie, et de nombreux pays sont aux prises avec une augmentation des cas confirmés. Aux États-Unis, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) conseillent aux gens de se préparer aux perturbations de la vie quotidienne qui seront nécessaires si le coronavirus se propage au sein des communautés.

Ci-dessous, vous trouverez des réponses à un certain nombre de questions sur le coronavirus et COVID-19. Nous ajouterons de nouvelles questions et mettrons à jour les réponses à mesure que des informations fiables seront disponibles.


FAQ sur le coronavirus et COVID-19

Qu'est-ce que le coronavirus? Qu'est-ce que COVID-19?
Quels sont les symptômes de COVID-19?
Que puis-je faire pour empêcher moi-même et les autres de contracter le coronavirus?
Comment puis-je me préparer ainsi que ma famille à une éventuelle mise en quarantaine ou isolement?
Que dois-je faire si je me sens malade?
Si un être cher tombe malade, comment puis-je prendre soin d'eux?
Que signifient des expressions comme «propagation communautaire» et «éloignement social»?
Des questions sur le coronavirus ou le COVID-19? Cliquez ici.


Podcast: Les premières lignes de COVID-19: vue d'un œil de médecin (enregistré le 20/03/20)

Le Dr Todd Ellerin est médecin des maladies infectieuses à South Shore Health à Weymouth Massachusetts et professeur de médecine à la Harvard Medical School. Il est également médecin associé au prestigieux Brigham and Women's Hospital de Boston. Il offre un aperçu – et des informations pratiques – des premières lignes de la bataille pour endiguer COVID-19.


Nouvelles questions et réponses

Dois-je aller chez le médecin ou le dentiste pour des rendez-vous non urgents?

Pendant cette période de distanciation sociale, il est préférable de reporter les rendez-vous non urgents avec votre médecin ou votre dentiste. Ceux-ci peuvent inclure des visites régulières de puits ou des nettoyages dentaires, ainsi que des rendez-vous de suivi pour gérer les maladies chroniques si votre santé est relativement stable dans le passé récent. Vous devez également reporter les tests de dépistage de routine, comme une mammographie ou un test sanguin PSA, si vous êtes à risque moyen de maladie. De nombreux cabinets de médecins ont commencé à restreindre les visites au cabinet uniquement aux questions urgentes, vous n'avez donc peut-être pas le choix.

Comme alternative, les cabinets de médecins fournissent de plus en plus de services de télésanté. Cela peut signifier des rendez-vous par appel téléphonique ou des visites virtuelles à l'aide d'un service de chat vidéo. Demandez à planifier un rendez-vous de télésanté avec votre médecin pour une affaire non urgente nouvelle ou en cours. Si, après vous avoir parlé, votre médecin souhaite vous voir en personne, il vous le fera savoir.

Et si vos rendez-vous ne sont pas urgents mais ne tombent pas non plus dans la catégorie à faible risque? Par exemple, s'il vous a été conseillé de subir des analyses périodiques après une rémission du cancer, si votre médecin vous voit régulièrement pour surveiller une maladie pour laquelle vous êtes à risque accru, ou si votre traitement varie en fonction de vos résultats de test les plus récents? Dans ces cas et similaires, appelez votre médecin pour obtenir des conseils.

Dois-je reporter ma chirurgie élective?

Il est probable que votre chirurgie ou procédure élective sera annulée ou reportée par l'hôpital ou le centre médical dans lequel vous devez subir la procédure. Sinon, alors pendant cette période de distanciation sociale, vous devriez envisager de reporter toute procédure qui peut attendre.

Cela étant dit, gardez à l'esprit que «électif» est un terme relatif. Par exemple, vous n'avez peut-être pas eu besoin d'une intervention chirurgicale immédiate pour une sciatique causée par une hernie discale. Mais la douleur peut être si intense que vous ne pourriez pas supporter de reporter la chirurgie pendant des semaines, voire des mois. Dans ce cas, vous et votre médecin devez prendre une décision commune sur la poursuite.

Est-il sûr de prendre de l'ibuprofène pour traiter les symptômes de COVID-19?

Certains médecins français déconseillent d'utiliser l'ibuprofène (Motrin, Advil, de nombreuses versions génériques) pour les symptômes de COVID-19 sur la base de rapports de personnes par ailleurs en bonne santé avec COVID-19 confirmé qui prenaient un AINS pour soulager les symptômes et ont développé une maladie grave, en particulier une pneumonie. Ce ne sont que des observations et non basées sur des études scientifiques.

L'OMS a initialement recommandé d'utiliser de l'acétaminophène au lieu de l'ibuprofène pour aider à réduire la fièvre et les maux et les douleurs liés à cette infection à coronavirus, mais indique maintenant que l'acétaminophène ou l'ibuprofène peuvent être utilisés. Des changements rapides dans les recommandations créent de l'incertitude. Étant donné que certains médecins restent préoccupés par les AINS, il semble toujours prudent de choisir d'abord l'acétaminophène, avec une dose totale ne dépassant pas 3 000 milligrammes par jour.

Cependant, si vous soupçonnez ou savez que vous avez COVID-19 et ne pouvez pas prendre d'acétaminophène, ou si vous avez pris la dose maximale et que vous avez toujours besoin d'un soulagement des symptômes, la prise d'ibuprofène en vente libre n'a pas besoin d'être spécifiquement évitée.

Quelle est la fiabilité du test pour COVID-19?

Les tests sont de plus en plus disponibles et sont traités dans des laboratoires commerciaux et des centres universitaires à travers le pays. Aux États-Unis, le test le plus courant pour le virus COVID-19 recherche l'ARN viral dans un échantillon prélevé avec un écouvillon du nez ou de la gorge d'une personne. Actuellement, vous pouvez vous attendre aux résultats du test dans les trois à quatre jours. Le délai d'exécution des résultats sera probablement plus court au cours des prochaines semaines.

Si un résultat de test revient positif, il est presque certain que la personne est infectée.

Un résultat de test négatif est moins définitif. Une personne infectée pourrait obtenir un résultat de test dit "faux négatif" si l'écouvillon a raté le virus, par exemple, ou en raison d'une insuffisance du test lui-même. Nous ne savons pas non plus à quel moment au cours de la maladie un test devient positif.

Si vous ressentez des symptômes de type COVID et obtenez un résultat de test négatif, il n'y a aucune raison de répéter le test à moins que vos symptômes ne s'aggravent. Si vos symptômes s'aggravent, appelez votre médecin ou le service de santé local ou d'État pour obtenir des conseils sur la suite des tests. Vous devez également vous isoler à la maison. Portez un masque si vous en avez un lorsque vous interagissez avec les membres de votre ménage. Et pratiquez la distance sociale.

Combien de temps le coronavirus peut-il rester dans les airs? J'ai lu différentes estimations.

Une étude réalisée par le laboratoire de virologie de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses de la Division de la recherche intra-muros de Hamilton, au Montana, aide à répondre à cette question. Les chercheurs ont utilisé un nébuliseur pour souffler des coronavirus dans l'air. Ils ont découvert que les virus infectieux pouvaient rester dans l'air jusqu'à trois heures. Les résultats de l'étude ont été publiés dans le Journal de médecine de la Nouvelle-Angleterre le 17 mars 2020.

Combien de temps le coronavirus qui cause le COVID-19 peut-il survivre sur les surfaces?

Une étude récente a révélé que le coronavirus COVID-19 peut survivre jusqu'à quatre heures sur du cuivre, jusqu'à 24 heures sur du carton et jusqu'à deux à trois jours sur du plastique et de l'acier inoxydable. Les chercheurs ont également découvert que ce virus peut traîner sous forme de gouttelettes dans l'air jusqu'à trois heures avant de tomber. Mais le plus souvent, ils tomberont plus rapidement.

Il y a beaucoup de choses que nous ne savons toujours pas, comme la façon dont différentes conditions, telles que l'exposition au soleil, à la chaleur ou au froid, peuvent affecter ces temps de survie.

Au fur et à mesure que nous en apprenons, continuez de suivre les recommandations du CDC pour le nettoyage quotidien des surfaces et objets fréquemment touchés. Ceux-ci comprennent des comptoirs, des dessus de table, des poignées de porte, des accessoires de salle de bain, des toilettes, des téléphones, des claviers, des tablettes et des tables de chevet.

Si les surfaces sont sales, nettoyez-les d'abord avec un détergent et de l'eau, puis désinfectez-les. Une liste de produits pouvant être utilisés contre COVID-19 est disponible ici. Cette liste a été pré-approuvée par l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) pour une utilisation pendant l'épidémie de COVID-19.

De plus, lavez-vous les mains pendant 20 secondes avec du savon et de l'eau après avoir apporté des paquets, ou après des voyages à l'épicerie ou à d'autres endroits où vous pourriez avoir été en contact avec des surfaces infectées.

J'ai un problème de santé chronique qui m'expose à un risque accru de maladie grave due à COVID-19, même si je n'ai que 30 ans. Que puis-je faire pour réduire mon risque?

Vous pouvez prendre des mesures pour réduire votre risque d'infection en premier lieu:

  • Dans la mesure du possible, limitez les contacts avec des personnes extérieures à votre famille.
  • Maintenez une distance suffisante (six pieds ou plus) entre vous et toute personne extérieure à votre famille.
  • Lavez-vous souvent les mains avec du savon et de l'eau chaude pendant 20 à 30 secondes.
  • Du mieux que vous pouvez, évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche.
  • Éloignez-vous des personnes malades.
  • Pendant une éclosion de COVID-19 dans votre communauté, restez à la maison autant que possible pour réduire davantage votre risque d'être exposé.
  • Nettoyez et désinfectez les surfaces à contact élevé de votre maison, comme les comptoirs, les dessus de table, les poignées de porte, les accessoires de salle de bain, les toilettes, les téléphones, les claviers, les tablettes et les tables de chevet, tous les jours.

De plus, faites de votre mieux pour garder votre condition bien contrôlée. Cela signifie suivre les recommandations de votre médecin, y compris prendre les médicaments comme indiqué. Si possible, obtenez un approvisionnement de 90 jours de vos médicaments d'ordonnance et demandez qu'ils vous soient postés afin que vous n'ayez pas à vous rendre à la pharmacie pour les récupérer.

Appelez votre médecin pour des conseils supplémentaires spécifiques à votre état.

J'ai de l'asthme. Si je reçois COVID-19, suis-je plus susceptible de tomber gravement malade?

Oui, l'asthme peut augmenter le risque de tomber très malade à cause de COVID-19.

Cependant, vous pouvez prendre des mesures pour réduire votre risque d'infection en premier lieu. Ceux-ci inclus

  • distanciation sociale
  • se laver les mains souvent avec du savon et de l'eau chaude pendant 20 à 30 secondes
  • ne pas toucher les yeux, le nez ou la bouche
  • rester à l'écart des personnes malades.

De plus, vous devez continuer à prendre vos médicaments contre l'asthme comme prescrit pour garder votre asthme sous contrôle. Si vous tombez malade, suivez votre plan d'action contre l'asthme et appelez votre médecin.

Avec la fermeture d'écoles dans de nombreuses régions du pays, est-il acceptable d'avoir des baby-sitters ou des gardiennes dans la maison sans exposition ou maladie connue à la maison?

La vérité est que moins vous et vos enfants êtes exposés, mieux c'est. Cependant, la réalité est que toutes les familles ne pourront pas avoir un parent à la maison en tout temps.

Tout ce que les gens peuvent faire, c'est essayer de minimiser le risque en faisant des choses comme:

  • choisir une baby-sitter qui a une exposition minimale à d'autres personnes que votre famille
  • limiter le nombre de baby-sitters. Si vous pouvez le garder à un, c'est l'idéal, mais sinon gardez le nombre le plus bas possible
  • s'assurer que la baby-sitter comprend qu'elle doit pratiquer la distanciation sociale et qu'elle doit vous faire savoir (et ne pas venir chez vous!) si elle se sent malade ou a une exposition connue à COVID-19
  • demander à la baby-sitter de limiter les interactions physiques et la proximité avec vos enfants, dans la mesure du possible
  • en s'assurant que tout le monde se lave les mains fréquemment tout au long de la journée, surtout avant de manger.

Avec les règles de distanciation sociale en place, les bibliothèques, les sports récréatifs et les événements sportifs plus importants, et d'autres lieux où les parents emmènent souvent leurs enfants ferment. Existe-t-il des règles générales concernant les dates de jeu? Je ne veux pas que mes enfants soient stationnés devant des écrans toute la journée.

Idéalement, pour que la distanciation sociale soit vraiment efficace, il ne devrait pas y avoir de dates de jeu. Si vous pouvez être raisonnablement sûr que l'ami est en bonne santé et n'a eu aucun contact avec quelqu'un qui pourrait être malade, alors jouer avec un seul ami pourrait être correct, mais nous ne pouvons pas vraiment être sûrs si quelqu'un a eu un contact.

Les dates de jeu en plein air, où vous pouvez créer plus de distance physique, pourraient être un compromis. Quelque chose comme faire une balade à vélo ou une randonnée, vous permet d'être ensemble tout en partageant moins de germes (apporter et utiliser un désinfectant pour les mains est toujours une bonne idée). Cependant, vous devez avoir des règles de base sur la distance et le toucher, et si vous ne pensez pas qu'il soit réaliste que vos enfants suivent ces règles, alors ne fixez pas la date de jeu même si c'est à l'extérieur.

Vous pouvez toujours faire des randonnées en famille ou à vélo où vous êtes autour pour appliquer les règles de distanciation sociale. Les matchs de soccer familial, le cornhole ou le badminton dans la cour sont également des façons amusantes de sortir.

Vous pouvez également faire des dates de jeu virtuel, en utilisant une plate-forme comme FaceTime ou Skype afin que les enfants puissent interagir et jouer sans être dans la même pièce.

Je vis avec mes enfants et petits-enfants. Que puis-je faire pour réduire le risque de tomber malade en prenant soin de mes petits-enfants?

Dans une situation où il n'y a pas d'autre choix – comme si les grands-parents vivent avec leurs petits-enfants – alors la famille devrait faire tout ce qu'elle peut pour essayer de limiter le risque de COVID-19. Les petits-enfants doivent être isolés autant que possible, de même que les parents, afin que le risque familial global soit le plus faible possible. Tout le monde devrait se laver les mains très fréquemment tout au long de la journée et les surfaces devraient être nettoyées fréquemment. Le contact physique doit être limité à ce qui est absolument nécessaire; aussi merveilleux que cela puisse être de se blottir contre grand-mère ou grand-père, ce n'est pas le moment.


En savoir plus sur COVID-19 et comment vous protéger


Podcast: Rapport de situation sur les coronavirus: le Dr Ashish K. Jha, expert en santé publique à Harvard, nous explique où nous nous dirigeons (enregistré le 19/03/20)

L'épidémie de COVID-19 a provoqué l'effondrement des marchés et le débordement des systèmes de santé mondiaux. Quand il y a une pandémie mondiale, il est agréable d'entendre la voix régulière, transparente et même rassurante des experts en première ligne. Nous avons parlé au Dr Ashish K. Jha, directeur de la faculté du Harvard Global Health Institute. L'apparition récente du Dr Jha sur le PBS Newshour a provoqué des réverbérations dans tout le système d'intervention fédéral et étatique. Voici sa mise à jour.

Podcast: COVID-19 et les personnes vulnérables: comment pouvons-nous aider les malades et les personnes âgées? (enregistré le 17/03/20)

Il y a beaucoup de choses que nous ne savons pas sur le nouveau coronavirus qui ferme le monde. Mais nous le savons: les malades, les personnes âgées et les personnes immunodéprimées sont particulièrement à risque. Si vous ou un être cher tombez dans cette catégorie, vous pouvez prendre certaines mesures pour empêcher COVID-19 de rester à distance. Comme le souligne le Dr Rob Shmerling de Harvard, cela commence par la conscience de la situation.

Podcast: Stress et anxiété à l'époque de COVID-19 (enregistré le 11/03/20)

Dr Greg L. Fricchione, professeur de psychiatrie au Mind Body Medical Institute à l'Hôpital général de masse et à la faculté de médecine de Harvard et rédacteur en chef du rapport spécial sur la santé de la Harvard Health Publishing La gestion du stress, met en contexte les inquiétudes que nous ressentons tous lorsqu'une maladie infectieuse comme le coronavirus COVID-19 arrive.

Podcast: Un médecin des maladies infectieuses de Harvard examine COVID-19 (enregistré le 3/3/20)

Le Dr Todd Ellerin, directeur des maladies infectieuses à South Shore Health à Weymouth, MA et instructeur au Brigham and Women's Hospital, affilié à Harvard, nous a fait le point sur l'évolution rapide de l'histoire entourant le coronavirus Covid-19.


Des ressources fiables


Général:

Qu'est-ce que le coronavirus?

Les coronavirus sont une cause extrêmement courante de rhumes et d'autres infections des voies respiratoires supérieures.

Qu'est-ce que COVID-19?

COVID-19, abréviation de «coronavirus disease 2019», est le nom officiel donné par l'Organisation mondiale de la santé à la maladie causée par ce coronavirus nouvellement identifié.

Combien de personnes ont COVID-19?

Les chiffres changent rapidement.

Les informations les plus récentes sont disponibles auprès de l'Organisation mondiale de la santé, des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis et de l'Université Johns Hopkins.

Il s'est propagé si rapidement et dans tant de pays que l'Organisation mondiale de la santé l'a déclaré pandémie (un terme indiquant qu'il a touché une grande population, une région, un pays ou un continent).

La grippe tue plus de personnes que COVID-19, du moins jusqu'à présent. Pourquoi sommes-nous si inquiets pour COVID-19? Ne devrions-nous pas nous concentrer davantage sur la prévention des décès dus à la grippe?

Vous avez raison de vous inquiéter de la grippe. Heureusement, les mêmes mesures qui aident à prévenir la propagation du virus COVID-19 lavage fréquent et minutieux des mains, ne pas toucher votre visage, tousser et éternuer dans un mouchoir ou votre coude, éviter les personnes malades et rester à l'écart des personnes si vous êtes malade aident également à protéger contre la propagation de la grippe.

Si vous tombez malade de la grippe, votre médecin peut vous prescrire un médicament antiviral qui peut réduire la gravité de votre maladie et raccourcir sa durée. Il n'existe actuellement aucun médicament antiviral disponible pour traiter COVID-19.

Dois-je me faire vacciner contre la grippe?

Bien que le vaccin contre la grippe ne vous protège pas contre le développement de COVID-19, c'est toujours une bonne idée. La plupart des personnes de plus de six mois peuvent et devraient se faire vacciner contre la grippe. Cela réduit les risques de contracter la grippe saisonnière. Même si le vaccin ne vous empêche pas de contracter la grippe, il peut réduire le risque de symptômes graves. Mais encore une fois, le vaccin contre la grippe ne vous protégera pas contre ce coronavirus.

Pourquoi est-il si difficile de développer des traitements pour les maladies virales?

Un médicament antiviral doit être capable de cibler la partie spécifique du cycle de vie d'un virus qui est nécessaire à sa reproduction. De plus, un médicament antiviral doit être capable de tuer un virus sans tuer la cellule humaine qu'il occupe. Et les virus sont hautement adaptatifs. Parce qu'ils se reproduisent si rapidement, ils ont de nombreuses opportunités de muter (changer leurs informations génétiques) avec chaque nouvelle génération, développant une résistance aux médicaments ou vaccins que nous développons.

Principes de base de COVID-19:

Quels sont les symptômes de COVID-19?

Certaines personnes infectées par le virus ne présentent aucun symptôme. Lorsque le virus provoque des symptômes, les symptômes courants comprennent une fièvre de faible intensité, des courbatures, une toux, une congestion nasale, un nez qui coule et des maux de gorge. Cependant, COVID-19 peut occasionnellement provoquer des symptômes plus graves comme une forte fièvre, une toux sévère et un essoufflement, ce qui indique souvent une pneumonie.

L'un des symptômes de COVID-19 est l'essoufflement. Qu'est-ce que ça veut dire?

L'essoufflement fait référence à une sensation inattendue d'essoufflement ou de souffle. Mais quand devriez-vous vous inquiéter de l'essoufflement? Il existe de nombreux exemples d'essoufflement temporaire qui ne sont pas inquiétants. Par exemple, si vous vous sentez très anxieux, il est courant d'essouffler, puis cela disparaît lorsque vous vous calmez.

Cependant, si vous constatez que vous respirez toujours plus fort ou que vous avez du mal à respirer chaque fois que vous vous exercez, vous devez toujours appeler votre médecin. C'était vrai avant la récente flambée de COVID-19, et ce sera toujours le cas une fois terminé.

En attendant, il est important de se rappeler que si l'essoufflement est votre seul symptôme, sans toux ni fièvre, autre chose que COVID-19 est le problème probable.

Combien de temps s'écoule-t-il entre le moment où une personne est exposée au virus et le moment où elle commence à montrer des symptômes?

Parce que ce coronavirus vient d'être découvert, le temps entre l'exposition et le début des symptômes (connu sous le nom de période d'incubation) pour la plupart des gens n'a pas encore été déterminé. Sur la base des informations actuelles, les symptômes peuvent apparaître dès trois jours après l'exposition et jusqu'à 13 jours plus tard. Des recherches récemment publiées ont révélé qu'en moyenne, la période d'incubation est d'environ cinq jours.

Comment le coronavirus se propage-t-il?

On pense que le coronavirus se propage principalement d'une personne à l'autre. Cela peut se produire entre des personnes qui sont en contact étroit les unes avec les autres. Les gouttelettes qui se produisent lorsqu'une personne infectée tousse ou éternue peuvent atterrir dans la bouche ou le nez des personnes à proximité, ou éventuellement être inhalées dans leurs poumons.

Le coronavirus peut également se propager par contact avec des surfaces ou des objets infectés. Par exemple, une personne peut contracter COVID-19 en touchant une surface ou un objet sur lequel se trouve le virus, puis en touchant sa propre bouche, son nez ou éventuellement ses yeux.

À quel point COVID-19 est-il mortel?

La réponse dépend de si vous regardez le taux de mortalité (le risque de décès parmi ceux qui sont infectés) ou le nombre total de décès. Jusqu'à présent, la grippe a causé beaucoup plus de décès cette saison de la grippe, aux États-Unis et dans le monde, que COVID-19. C'est pourquoi vous avez peut-être entendu dire que la grippe est une plus grande menace.

En ce qui concerne le taux de mortalité, il semble que le risque de décès par l'infection à coronavirus pandémique (généralement estimé à 3% à 4%) soit inférieur à ce qu'il était pour le SRAS (environ 11%) et le MERS (environ 35%), mais peut être plus élevé que le risque de grippe saisonnière (qui est en moyenne d'environ 0,1%).

Ce que nous savons jusqu'à présent, c'est que le risque de décès dépend beaucoup de votre âge et de votre état de santé général. Les enfants semblent présenter un risque très faible de maladie grave et de décès. Les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques telles que le diabète, les maladies cardiaques ou les maladies pulmonaires ont plus de chances de développer des complications comme la pneumonie, qui pourraient être mortelles.

Qui est le plus à risque de tomber très malade avec COVID-19?

Les personnes âgées, en particulier celles qui ont des problèmes médicaux sous-jacents comme la bronchite chronique, l'emphysème, l'insuffisance cardiaque ou le diabète, sont plus susceptibles de développer une maladie grave.

De plus, plusieurs conditions médicales sous-jacentes peuvent augmenter le risque de COVID-19 grave pour les individus de tout âge. Ceux-ci inclus:

  • troubles sanguins, comme la drépanocytose ou la prise d'amincissants
  • maladie rénale chronique
  • maladie hépatique chronique, y compris la cirrhose et l'hépatite chronique
  • tout état ou traitement qui affaiblit la réponse immunitaire (cancer, traitement contre le cancer, greffe d'organe ou de moelle osseuse, médicaments immunosuppresseurs, VIH ou sida)
  • grossesse actuelle ou récente au cours des deux dernières semaines
  • Diabète
  • troubles métaboliques héréditaires et troubles mitochondriaux
  • maladie cardiaque, y compris maladie coronarienne, maladie cardiaque congénitale et insuffisance cardiaque
  • maladie pulmonaire, y compris asthme, MPOC (bronchite chronique ou emphysème)
  • conditions neurologiques et neurologiques et de développement neurologique telles que paralysie cérébrale, épilepsie (troubles épileptiques), accident vasculaire cérébral, déficience intellectuelle, retard de développement modéré à sévère, dystrophie musculaire ou lésion de la moelle épinière.

Les enfants sont-ils immunisés contre le virus qui cause COVID-19?

Les enfants, y compris les très jeunes enfants, peuvent développer COVID-19. Cependant, les enfants ont tendance à ressentir des symptômes plus légers tels que fièvre, écoulement nasal et toux. Certains enfants ont eu de graves complications, mais cela a été moins fréquent. Les enfants souffrant de problèmes de santé sous-jacents peuvent présenter un risque accru de maladie grave.

Le temps chaud arrêtera-t-il l'épidémie de COVID-19?

Certains virus, comme le rhume et la grippe, se propagent davantage lorsque le temps est plus froid. Mais il est toujours possible de tomber malade avec ces virus pendant les mois les plus chauds. À l'heure actuelle, nous ne savons pas si la propagation du COVID-19 diminuera lorsque le temps se réchauffera.

Dois-je accepter des colis en provenance de Chine?

Il n'y a aucune raison de soupçonner que les colis en provenance de Chine contiennent un coronavirus. N'oubliez pas qu'il s'agit d'un virus respiratoire similaire à la grippe. Nous n'arrêtons pas de recevoir des colis de la Chine pendant la saison de la grippe. Nous devons suivre cette même logique pour le virus qui cause COVID-19.

Puis-je attraper le coronavirus en mangeant des aliments manipulés ou préparés par d'autres?

Nous en apprenons encore sur la transmission du nouveau coronavirus. Il n'est pas clair si elle peut être transmise par une personne infectée à travers des aliments qu'elle a manipulés ou préparés, mais si c'est le cas, ce serait plus probablement l'exception que la règle.

Cela dit, le nouveau coronavirus est un virus respiratoire connu pour se propager par les sécrétions des voies respiratoires supérieures, y compris les gouttelettes en suspension dans l'air après avoir toussé ou éternué. Le virus qui cause COVID-19 a également été détecté dans les selles de certaines personnes. Nous ne pouvons donc actuellement pas exclure la possibilité que l'infection soit transmise par la nourriture par une personne infectée qui ne s'est pas soigneusement lavé les mains. Dans le cas des aliments chauds, le virus serait probablement tué par la cuisson. Cela peut ne pas être le cas avec des aliments non cuits comme des salades ou des sandwichs.

La prévention:

Que puis-je faire pour me protéger et protéger les autres contre COVID-19?

Les actions suivantes aident à prévenir la propagation de COVID-19, ainsi que d'autres coronavirus et grippe:

  • Évitez les contacts étroits avec les personnes malades.
  • Évitez de toucher vos yeux, votre nez et votre bouche.
  • Restez à la maison lorsque vous êtes malade.
  • Couvrez votre toux ou éternuez avec un mouchoir, puis jetez le mouchoir à la poubelle.
  • Nettoyez et désinfectez les objets et les surfaces fréquemment touchés à l'aide d'un vaporisateur ou d'une lingette de nettoyage domestique ordinaire.
  • Lavez-vous souvent les mains à l'eau et au savon.

Ce graphique illustre comment des mesures de protection telles que limiter les déplacements, éviter les foules, l'éloignement social et le lavage des mains approfondi et fréquent peuvent ralentir le développement de nouveaux cas de COVID-19 et réduire le risque de submerger le système de soins de santé.

Que dois-je savoir pour me laver les mains efficacement?

Lavez-vous souvent les mains à l'eau et au savon pendant au moins 20 secondes, surtout après être allé aux toilettes; avant de manger; et après vous être mouché, tousser ou éternuer.

  • Si le savon et l'eau ne sont pas facilement disponibles, utilisez un désinfectant pour les mains à base d'alcool avec au moins 60% d'alcool, couvrant toutes les surfaces de vos mains et en les frottant jusqu'à ce qu'elles soient sèches.
  • Lavez-vous toujours les mains à l'eau et au savon si les mains sont visiblement sales.
  • Le site Web du CDC sur le lavage des mains contient des instructions détaillées et une vidéo sur les procédures efficaces de lavage des mains.

Dois-je porter un masque facial?

Suivez les recommandations de santé publique là où vous vivez. Depuis le 26 février 2020, les masques faciaux ne sont pas recommandés pour le grand public aux États-Unis. Certains établissements de santé exigent que les gens portent un masque dans certaines circonstances.

Si vous avez des symptômes respiratoires comme la toux ou les éternuements, les experts recommandent de porter un masque pour protéger les autres. Cela peut aider à contenir des gouttelettes contenant tout type de virus, y compris la grippe, et protéger toute personne à moins de trois à six pieds de la personne infectée.

Le CDC offre plus d'informations sur les masques. L'OMS propose des vidéos et des illustrations sur quand et comment utiliser un masque.

Est-il sûr de voyager en avion?

Restez à jour sur les conseils aux voyageurs des agences de réglementation. C'est une situation qui évolue rapidement.

Quiconque a de la fièvre et des symptômes respiratoires doit ne pas voler si possible. Même si une personne présente des symptômes qui ressemblent à un simple rhume, elle doit porter un masque dans un avion.

Existe-t-il un vaccin disponible?

Aucun vaccin n'est disponible, bien que les scientifiques commenceront très prochainement des tests humains sur un vaccin. Cependant, cela peut prendre un an ou plus avant même de savoir si nous avons un vaccin qui fonctionne.

Une personne qui a eu un coronavirus peut-elle être infectée à nouveau?

Bien que nous ne connaissions pas encore la réponse, la plupart des gens développeraient probablement au moins une immunité à court terme contre le coronavirus spécifique qui cause COVID-19. Cependant, vous seriez toujours sensible à une autre infection à coronavirus. Ou, ce virus particulier pourrait muter, tout comme le virus de la grippe le fait chaque année. Souvent, ces mutations modifient suffisamment le virus pour vous rendre vulnérable, car votre système immunitaire pense qu'il s'agit d'une infection qu'il n'a jamais vue auparavant.

Je prends un médicament qui supprime mon système immunitaire. Dois-je arrêter de le prendre pour avoir moins de chances de tomber malade à cause du coronavirus?

Si vous contractez le virus, votre réponse dépendra de nombreux facteurs, dont un seul prend des médicaments qui inhibent votre système immunitaire. De plus, l'arrêt du médicament par vous-même pourrait aggraver votre état sous-jacent. Plus important encore, ne prenez pas cette décision par vous-même. Il est toujours préférable de ne pas ajuster la dose ou d'arrêter de prendre un médicament sur ordonnance sans en parler d'abord au médecin qui a prescrit le médicament.

Un vaccin antipneumococcique m'aidera-t-il à me protéger contre le coronavirus?

Les vaccins contre la pneumonie, tels que le vaccin antipneumococcique et le vaccin contre la grippe Haemophilus de type B (Hib), ne contribuent qu'à protéger les personnes contre ces infections bactériennes spécifiques. Ils ne protègent contre aucune pneumonie à coronavirus, y compris une pneumonie pouvant faire partie de COVID-19. Cependant, même si ces vaccins ne protègent pas spécifiquement contre le coronavirus qui cause le COVID-19, ils sont fortement recommandés pour se protéger contre d'autres maladies respiratoires.

Je suis plus âgé et j'ai un problème de santé chronique, ce qui m'expose à un risque plus élevé de tomber gravement malade, voire de mourir de COVID-19. Que puis-je faire pour réduire mon risque d'exposition au virus?

Toute personne de 60 ans ou plus est considérée comme présentant un risque plus élevé de tomber très malade à cause de COVID-19. Cela est vrai que vous ayez ou non également une condition médicale sous-jacente, bien que les personnes les plus malades et la plupart des décès aient été parmi des personnes qui étaient à la fois plus âgées et avaient des conditions médicales chroniques, telles que les maladies cardiaques, les problèmes pulmonaires ou le diabète.

Le CDC suggère les mesures suivantes pour ceux qui sont à risque plus élevé:

  • Obtenez plusieurs semaines de médicaments et de fournitures si vous devez rester à la maison pendant de longues périodes.
  • Prenez des précautions quotidiennes pour garder un espace entre vous et les autres.
  • Lorsque vous sortez en public, éloignez-vous des autres personnes malades, limitez les contacts étroits et lavez-vous les mains souvent.
  • Évitez les foules.
  • Évitez les voyages en croisière et les voyages en avion non essentiels.
  • Pendant une éclosion de COVID-19 dans votre communauté, restez à la maison autant que possible pour réduire davantage votre risque d'être exposé.

Mon mari et moi sommes dans nos années 70. Je suis par ailleurs en bonne santé. Mon mari se porte bien mais souffre de maladies cardiaques et de diabète. L'école de mes petits-enfants est fermée depuis plusieurs semaines. Nous aimerions vous aider en surveillant nos petits-enfants, mais nous ne savons pas si cela serait sans danger pour nous. Pouvez-vous offrir quelques conseils?

Les personnes de plus en plus âgées souffrant de problèmes de santé chroniques, en particulier les maladies cardiovasculaires, l'hypertension artérielle, le diabète et les maladies pulmonaires sont plus susceptibles de souffrir d'une maladie grave ou de mourir de COVID-19, et devraient s'engager sans délai dans une stricte distanciation sociale. C'est également le cas pour les personnes ou qui sont immunodéprimées en raison d'une condition ou d'un traitement qui affaiblit leur réponse immunitaire.

La décision de fournir une aide sur place à vos enfants et petits-enfants est difficile à prendre. S'il existe une alternative pour subvenir à leurs besoins sans y être, ce serait le plus sûr.

Mon animal de compagnie peut-il m'infecter avec le virus qui cause COVID-19?

À l'heure actuelle, rien ne prouve que les animaux de compagnie tels que les chiens ou les chats peuvent propager le virus COVID-19 aux humains. Cependant, les animaux domestiques peuvent propager d'autres infections qui causent des maladies, notamment E. coli et Salmonella, alors lavez-vous soigneusement les mains à l'eau et au savon après avoir interagi avec des animaux domestiques.

Que puis-je faire pour garder mon système immunitaire fort?

Votre système immunitaire est le système de défense de votre corps. Lorsqu'un envahisseur nuisible – comme un virus du rhume ou de la grippe, ou le coronavirus qui cause COVID-19 – pénètre dans votre corps, votre système immunitaire lance une attaque. Connue sous le nom de réponse immunitaire, cette attaque est une séquence d'événements qui implique diverses cellules et se déroule au fil du temps.

Suivre les lignes directrices générales en matière de santé est la meilleure mesure que vous pouvez prendre pour maintenir votre système immunitaire fort et sain. Chaque partie de votre corps, y compris votre système immunitaire, fonctionne mieux lorsqu'elle est protégée des agressions environnementales et renforcée par des stratégies de vie saine telles que celles-ci:

  • Ne fume pas.
  • Ayez une alimentation riche en fruits, légumes et grains entiers.
  • Prenez une multivitamine si vous pensez que vous n'obtenez pas tous les nutriments dont vous avez besoin dans votre alimentation.
  • Exercice régulier.
  • Maintenez un poids santé.
  • Contrôlez votre niveau de stress.
  • Contrôlez votre tension artérielle.
  • Si vous buvez de l'alcool, ne buvez qu'avec modération (pas plus d'un à deux verres par jour pour les hommes, pas plus d'un par jour pour les femmes).
  • Dormez suffisamment.
  • Prenez des mesures pour éviter les infections, comme vous laver fréquemment les mains et éviter de toucher vos mains à votre visage, car des germes nocifs peuvent pénétrer par les yeux, le nez et la bouche.

Se préparer à l'éloignement social, à l'auto-quarantaine ou à l'auto-isolement:

Quels types de médicaments et de fournitures de santé dois-je avoir sous la main pour un séjour prolongé à la maison?

Essayez de stocker au moins un approvisionnement de 30 jours de toute prescription nécessaire. Si votre assurance permet des recharges de 90 jours, c'est encore mieux. Assurez-vous d'avoir également des médicaments en vente libre et d'autres fournitures médicales à portée de main.

Fournitures médicales et sanitaires

  • médicaments sur ordonnance
  • les fournitures médicales prescrites comme le glucose et l'équipement de surveillance de la pression artérielle
  • fièvre et analgésique, comme l'acétaminophène
  • médicaments contre la toux et le rhume
  • médicaments antidiarrhéiques
  • thermomètre
  • fluids with electrolytes
  • soap and alcohol-based hand sanitizer
  • tissues, toilet paper, disposable diapers, tampons, sanitary napkins
  • garbage bags.

Should I keep extra food at home? What kind?

Consider keeping a two-week to 30-day supply of nonperishable food at home. These items can also come in handy in other types of emergencies, such as power outages or snowstorms.

  • canned meats, fruits, vegetables, and soups
  • frozen fruits, vegetables, and meat
  • protein or fruit bars
  • dry cereal, oatmeal, or granola
  • peanut butter or nuts
  • pasta, bread, rice, and other grains
  • canned beans
  • chicken broth, canned tomatoes, jarred pasta sauce
  • oil for cooking
  • flour, sugar
  • crackers
  • coffee, tea, shelf-stable milk, canned juices
  • bottled water
  • canned or jarred baby food and formula
  • la nourriture pour animaux
  • household supplies like laundry detergent, dish soap, and household cleaner.

What is social distancing and why is it important?

The COVID-19 virus primarily spreads when one person breathes in droplets that are produced when an infected person coughs or sneezes. In addition, any infected person, with or without symptoms, could spread the virus by touching a surface. The coronavirus could remain on that surface and someone else could touch it and then touch their mouth, nose or eyes. That's why it's so important to try to avoid touching public surfaces or at least try to wipe them with a disinfectant.

Social distancing refers to actions taken to stop or slow down the spread of a contagious disease. For an individual, it refers to maintaining enough distance (6 feet or more) between yourself and another person to avoid getting infected or infecting someone else. School closures, directives to work from home, library closings, and cancelling meetings and larger events help enforce social distancing at a community level.

Slowing down the rate and number of new coronavirus infections is critical to not overwhelming hospitals, which could lead to large numbers of critically ill patients not receiving life-saving care. Highly realistic projections show that unless we begin extreme social distancing now — every day matters — our hospitals and other healthcare facilities will not be able to handle the likely influx of patients.

What should and shouldn't I do during this time to avoid exposure to and spread of this coronavirus? For example, what steps should I take if I need to go shopping for food and staples? What about eating at restaurants, ordering takeout, going to the gym or swimming in a public pool?

The answer to all of the above is that it is critical that everyone begin intensive social distancing immédiatement. As much as possible, limit contact with people outside your family.

If you need to get food, staples, medications or healthcare, try to stay at least six feet away from others, and wash your hands thoroughly after the trip, avoiding contact with your face and mouth throughout. Prepare your own food rather than going to a restaurant or even getting takeout. It's best to avoid the gym, but if you do go, be sure to wipe down anything you are about to touch, and once more after you use the equipment. Again try to keep a distance of six feet or more from others. Since the virus won't survive in properly treated pool water, swimming should be okay as long as you avoid close contact with other people.

Here are some other things to avoid: playdates, parties, sleepovers, having friends or family over for meals or visits, and going to coffee shops — essentially any nonessential activity that involves close contact with others.

Quoi pouvez I do when social distancing?

Try to look at this period of social distancing as an opportunity to get to things you've been meaning to do.

Though you shouldn't go to the gym right now, that doesn't mean you can't exercise. Take long walks or run outside (do your best to maintain at least six feet between you and non-family members when you're outside). Do some yoga or other indoor exercise routines when the weather isn't cooperating.

Kids need exercise too, so try to get them outside every day for walks or a backyard family soccer game (remember, this isn't the time to invite the neighborhood kids over to play). Avoid public playground structures, which aren't cleaned regularly and can spread the virus.

Pull out board games that are gathering dust on your shelves. Have family movie nights. Catch up on books you've been meaning to read, or do a family read-aloud every evening.

It's important to stay connected even though we should not do so in person. Keep in touch virtually through phone calls, Skype, video, and other social media. Enjoy a leisurely chat with an old friend you've been meaning to call.

If all else fails, go to bed early and get some extra sleep!

If you are sick or have been exposed to COVID-19:

What should I do if I think I or my child may have a COVID-19 infection?

First call your doctor or pediatrician for advice.

If you do not have a doctor and you are concerned that you or your child may have COVID-19, contact your local board of health. They can direct you to the best place for evaluation and treatment in your area.

It's best to not seek medical care in an emergency department unless you have symptoms of severe illness. Severe symptoms include high or very low body temperature, shortness of breath, confusion, or feeling you might pass out. Call the emergency department ahead of time to let the staff know that you are coming, so they can be prepared for your arrival.

How do I know if I have COVID-19 or the regular flu?

COVID-19 often causes symptoms similar to those a person with a bad cold or the flu would experience. And like the flu, the symptoms can progress and become life-threatening. Your doctor is more likely to suspect coronavirus if:

  • you have respiratory symptoms

et

  • you recently traveled to countries with ongoing community spread of the COVID-19 virus, or
  • you have been exposed to someone suspected of having COVID-19, or
  • there has been community spread of the virus that causes COVID-19 in your area.

How is someone tested for COVID-19?

A specialized test must be done to confirm that a person has been infected with the virus that causes COVID-19. Most often a clinician takes a swab of your nose (or both your nose and throat). The sample is delivered to labs that have been approved to perform the test. The number of tests and testing sites available are rapidly increasing. Still, it will take weeks before the test is available to everyone who may be infected. Meanwhile, clinicians will primarily test those with respiratory symptoms who have recently traveled to certain countries, live in a community with many infected people, or likely have been exposed to someone known to have COVID-19.

How soon after I'm infected with the new coronavirus will I start to be contagious?

The time from exposure to symptom onset (known as the incubation period) is thought to be 14 days, though symptoms typically appear within four or five days after exposure. We don't know the extent to which people who are not yet experiencing symptoms can infect others, but it's possible that people may be contagious for several days before they become symptomatic.

For how long after I am infected will I continue to be contagious? At what point in my illness will I be most contagious?

People are thought to be most contagious early in the course of their illness, when they are beginning to experience symptoms. Researchers have detected viral genetic material in patients several weeks after they've recovered from COVID-19. Though the significance of these findings is not fully understood, it suggests the possibility that people may continue to be contagious for weeks after they are feeling better.

If I get sick with COVID-19, how long until I will feel better?

It depends on how sick you get. Those with mild cases appear to recover within one to two weeks. With severe cases, recovery can take six weeks or more. According to the most recent estimates, about 1% of infected persons will succumb to the disease.

How long after I start to feel better will be it be safe for me to go back out in public again?

We don't know for certain. Based on research that has detected viral genetic material in patients several weeks after they've recovered from COVID-19, it is safest to assume that you may be contagious for weeks after you recover.

What's the difference between self-isolation and self-quarantine, and who should consider them?

Self-isolation is voluntary isolation at home by those who have or are likely to have COVID-19 and are experiencing mild symptoms of the disease (in contrast to those who are severely ill and may be isolated in a hospital). The purpose of self-isolation is to prevent spread of infection from an infected person to others who are not infected. If possible, the decision to isolate should be based on physician recommendation. If you have tested positive for COVID-19, you should self-isolate.

You should strongly consider self-isolation if you

  • have been tested for COVID-19 and are awaiting test results
  • have been exposed to the new coronavirus and are experiencing symptoms consistent with COVID-19 (fever, cough, difficulty breathing), whether or not you have been tested.

You may also consider self-isolation if you have symptoms consistent with COVID-19 (fever, cough, difficulty breathing) but have not had known exposure to the new coronavirus and have not been tested for the virus that causes COVID-19. In this case, it may be reasonable to isolate yourself until your symptoms fully resolve, or until you are able to be tested for COVID-19 and your test comes back negative.

Self-quarantine for 14 days by anyone with a household member who has been infected, whether or not they themselves are infected, is the current recommendation of the White House task force. Otherwise, voluntary quarantine at home by those who may have been exposed to the COVID-19 virus but are not experiencing symptoms associated with COVID-19 (fever, cough, difficulty breathing). The purpose of self-quarantine (as with self-isolation) is to prevent the possible spread of COVID-19. When possible, the decision to quarantine should be based on physician recommendation. Self-quarantine is reasonable if you are not experiencing symptoms, but have been exposed to the COVID-19 virus.

What does it really mean to self-isolate or self-quarantine? What should or shouldn't I do?

If you are sick with COVID-19 or think you may be infected with the COVID-19 virus, it is important not to spread the infection to others while you recover. While home-isolation or home-quarantine may sound like a staycation, you should be prepared for a long period during which you might feel disconnected from others and anxious about your health and the health of your loved ones. Staying in touch with others by phone or online can be helpful to maintain social connections, ask for help, and update others on your condition.

Here's what the CDC recommends to minimize the risk of spreading the infection to others in your home and community.

Stay home except to get medical care

  • Do not go to work, school, or public areas.
  • Avoid using public transportation, ride-sharing, or taxis.

Appelez à l'avance avant de consulter votre médecin

  • Call your doctor and tell them that you have or may have COVID-19. This will help the healthcare provider's office to take steps to keep other people from getting infected or exposed.

Séparez-vous des autres personnes et des animaux dans votre maison

  • As much as possible, stay in a specific room and away from other people in your home. Use a separate bathroom, if available.
  • Restrict contact with pets and other animals while you are sick with COVID-19, just like you would around other people. When possible, have another member of your household care for your animals while you are sick. If you must care for your pet or be around animals while you are sick, wash your hands before and after you interact with pets and wear a face mask.

Portez un masque facial si vous êtes malade

  • Wear a face mask when you are around other people or pets and before you enter a doctor's office or hospital.

Couvrez vos toux et éternuements

  • Cover your mouth and nose with a tissue when you cough or sneeze and throw used tissues in a lined trash can.
  • Immediately wash your hands with soap and water for at least 20 seconds after you sneeze. If soap and water are not available, clean your hands with an alcohol-based hand sanitizer that contains at least 60% alcohol.

Nettoyez-vous souvent les mains

  • Lavez-vous souvent les mains avec de l'eau et du savon pendant au moins 20 secondes, surtout après vous être mouché, tousser ou éternuer; aller a la salle de bain; et avant de manger ou de préparer des aliments.
  • Si le savon et l'eau ne sont pas facilement disponibles, utilisez un désinfectant pour les mains à base d'alcool avec au moins 60% d'alcool, couvrant toutes les surfaces de vos mains et en les frottant jusqu'à ce qu'elles soient sèches.
  • Avoid touching your eyes, nose, and mouth with unwashed hands.

Don't share personal household items

  • Do not share dishes, drinking glasses, cups, eating utensils, towels, or bedding with other people or pets in your home.
  • After using these items, they should be washed thoroughly with soap and water.

Clean all "high-touch" surfaces every day

High touch surfaces include counters, tabletops, doorknobs, bathroom fixtures, toilets, phones, keyboards, tablets, and bedside tables.

  • Clean and disinfect areas that may have any bodily fluids on them.
  • A list of products suitable for use against COVID-19 is available here. This list has been pre-approved by the US Environmental Protection Agency (EPA) for use during the COVID-19 outbreak.

Surveillez vos symptômes

  • Monitor yourself for fever by taking your temperature twice a day and remain alert for cough or difficulty breathing.
    • If you have not had symptoms and you begin to feel feverish or develop measured fever, cough, or difficulty breathing, immediately limit contact with others if you have not already done so. Call your doctor or local health department to determine whether you need a medical evaluation.
  • Seek prompt medical attention if your illness is worsening, for example if you have difficulty breathing. Before going to a doctor's office or hospital, call your doctor and tell them that you have, or are being evaluated for, COVID-19.
  • Put on a face mask before you enter a healthcare facility or any time you may come into contact with others.
  • If you have a medical emergency and need to call 911, notify the dispatch personnel that you have or are being evaluated for COVID-19. Si possible, mettez un masque facial avant l'arrivée des services médicaux d'urgence.

When can I discontinue my self-isolation or self-quarantine?

While many experts are recommending at least 14 days of self-isolation for those who are infected, the decision to discontinue these measures should be made on a case-by-case basis, in consultation with your doctor and state and local health departments. The decision will be based on the risk of infecting others.

Is there an antiviral treatment for COVID-19?

Currently there is no specific antiviral treatment for COVID-19.

What treatments are available to treat coronavirus?

Currently there is no specific antiviral treatment for COVID-19. However, similar to treatment of any viral infection, these measures can help:

  • While you don't need to stay in bed, you should get plenty of rest.
  • Stay well hydrated.
  • To reduce fever and ease aches and pains, ake acetaminophen. Be sure to follow directions. If you are taking any combination cold or flu medicine, keep track of all the ingredients and the doses. For acetaminophen, the total daily dose from all products should not exceed 3,000 milligrams.

The World Health Organization (WHO) advises against using ibuprofen (Motrin, Advil, many generic versions) for COVID-19 symptoms based on reports of otherwise healthy people with confirmed COVID-19 who were taking an NSAID for symptom relief and developed a severe illness, especially pneumonia. While these are only observations and not based on scientific studies, it currently seems prudent to use acetaminophen to help reduce fever and ease aches and pains related to this coronavirus infection. No specific recommendation was made regarding naproxen (Aleve, Naprosyn). Given naproxen and ibuprofen have similar actions, it's best to avoid naproxen as well. For now, if you suspect or know you have COVID-19 and cannot take acetaminophen, or have taken the maximum dose and still need symptom relief, contact your doctor for advice.

Can I infect my pet?

There have not been reports of pets or other animals becoming sick with COVID-19, but the CDC still recommends that people sick with COVID-19 limit contact with animals until more information is known. If you must care for your pet or be around animals while you are sick, wash your hands before and after you interact with pets and wear a face mask.

For caregivers:

How can I protect myself while caring for someone that may have COVID-19?

You should take many of the same precautions as you would if you were caring for someone with the flu:

  • Stay in another room or be separated from the person as much as possible. Use a separate bedroom and bathroom, if available.
  • Make sure that shared spaces in the home have good air flow. Turn on an air conditioner or open a window.
  • Wash your hands often with soap and water for at least 20 seconds or use an alcohol-based hand sanitizer that contains 60 to 95% alcohol, covering all surfaces of your hands and rubbing them together until they feel dry. Use soap and water if your hands are visibly dirty.
  • Avoid touching your eyes, nose, and mouth with unwashed hands.

Extra precautions:

  • You and the person should wear a face mask if you are in the same room.
  • Wear a disposable face mask and gloves when you touch or have contact with the person's blood, stool, or body fluids, such as saliva, sputum, nasal mucus, vomit, urine.
    • Throw out disposable face masks and gloves after using them. Do not reuse.
    • First remove and throw away gloves. Ensuite, nettoyez immédiatement vos mains avec du savon et de l'eau ou un désinfectant pour les mains à base d'alcool. Next, remove and throw away the face mask, and immediately clean your hands again with soap and water or alcohol-based hand sanitizer.
  • Do not share household items such as dishes, drinking glasses, cups, eating utensils, towels, bedding, or other items with the person who is sick. After the person uses these items, wash them thoroughly.
  • Clean all "high-touch" surfaces, such as counters, tabletops, doorknobs, bathroom fixtures, toilets, phones, keyboards, tablets, and bedside tables, every day. Also, clean any surfaces that may have blood, stool, or body fluids on them. Use a household cleaning spray or wipe.
  • Lavez soigneusement le linge.
    • Retirez et lavez immédiatement les vêtements ou la literie qui contiennent du sang, des selles ou des liquides organiques.
    • Wear disposable gloves while handling soiled items and keep soiled items away from your body. Clean your hands immediately after removing your gloves.
  • Place all used disposable gloves, face masks, and other contaminated items in a lined container before disposing of them with other household waste. Clean your hands (with soap and water or an alcohol-based hand sanitizer) immediately after handling these items.

My parents are older, which puts them at higher risk for COVID-19, and they don't live nearby. How can I help them if they get sick?

Caring from a distance can be stressful. Start by talking to your parents about what they would need if they were to get sick. Put together a single list of emergency contacts for their (and your) reference, including doctors, family members, neighbors, and friends. Include contact information for their local public health department.

You can also help them to plan ahead. For example, ask your parents to give their neighbors or friends a set of house keys. Have them stock up on prescription and over-the counter medications, health and emergency medical supplies, and nonperishable food and household supplies (see How to prepare for more detail). Check in regularly by phone, Skype, or however you like to stay in touch.

Terms to know:

community spread (community transmission): is said to have occurred when people have been infected without any knowledge of contact with someone who has the same infection

contact tracing: a process that begins with identifying everyone a person diagnosed with a given illness (in this case COVID-19) has been in contact with since they became contagious. The contacts are notified that they are at risk, and may include those who share the person's home, as well as people who were in the same place around the same time as the person with COVID-19 — a school, office, restaurant, or doctor's office, for example. Contacts may be quarantined or asked to isolate themselves if they start to experience symptoms, and are more likely to be tested for coronavirus if they begin to experience symptoms.

containment: refers to limiting the spread of an illness. Because no vaccines exist to prevent COVID-19 and no specific therapies exist to treat it, containment is done using public health interventions. These may include identifying and isolating those who are ill, and tracking down anyone they have had contact with and possibly placing them under quarantine.

epidemic: a disease outbreak in a community or region

flattening the curve: refers to the epidemic curve, a statistical chart used to visualize the number of new cases over a given period of time during a disease outbreak. Flattening the curve is shorthand for implementing mitigation strategies to slow things down, so that fewer new cases develop over a longer period of time. This increases the chances that hospitals and other healthcare facilities will be equipped to handle any influx of patients.

incubation period: the period of time between exposure to an infection and when symptoms begin

isolation: the separation of people with a contagious disease from people who are not sick

mitigation: refers to steps taken to limit the impact of an illness. Because no vaccines exist to prevent COVID-19 and no specific therapies exist to treat it, mitigation strategies may include frequent and thorough handwashing, not touching your face, staying away from people who are sick, social distancing, avoiding large gatherings, and regularly cleaning frequently touched surfaces and objects at home, in schools, at work, and in other settings.

pandemic: a disease outbreak affecting large populations or a whole region, country, or continent

presumptive positive test result: a positive test for the virus that causes COVID-19, performed by a local or state health laboratory, is considered "presumptive" until the result is confirmed by the CDC. While awaiting confirmation, people with a presumptive positive test result will be considered to be infected.

quarantine: separates and restricts the movement of people who have a contagious disease, have symptoms that are consistent with the disease, or were exposed to a contagious disease, to see if they become sick

SARS-CoV-2: short for severe acute respiratory syndrome coronavirus 2, SARS-CoV-2 is the official name for the virus responsible for COVID-19.

social distancing: refers to actions taken to stop or slow down the spread of a contagious disease. For an individual, it refers to maintaining enough distance between yourself and another person to reduce the risk of breathing in droplets that are produced when an infected person coughs or sneezes. In a community, social distancing measures may include limiting or cancelling large gatherings of people.

virus: a virus is the smallest of infectious microbes, smaller than bacteria or fungi. A virus consists of a small piece of genetic material (DNA or RNA) surrounded by a protein shell. Viruses cannot survive without a living cell in which to reproduce. Once a virus enters a living cell (the host cell) and takes over a cell's inner workings, the cell cannot carry out its normal life-sustaining tasks. The host cell becomes a virus manufacturing plant, making viral parts that then reassemble into whole viruses and go on to infect other cells. Eventually, the host cell dies.

Image: Naeblys/Getty Images


Des questions?

Harvard Health Publishing Coronavirus Resource Center Experts

The Harvard Health Publishing team would like to acknowledge the Harvard Medical School experts who have contributed their time and expertise: Todd Ellerin, MD; Huma Farid, MD; Douglas Krakower, MD; Howard E. LeWine, MD; Claire McCarthy, MD; Babar Memon, MD, MSc; John Sharp, MD; Robert H. Shmerling, MD; Jacqueline Sperling, PhD.

Avertissement:
As a service to our readers, Harvard Health Publishing provides access to our library of archived content. Please note the date of last review or update on all articles. No content on this site, regardless of date, should ever be used as a substitute for direct medical advice from your doctor or other qualified clinician.